Extension du phénomène des États-Unis vers l’Europe et la France

Aux États-Unis

Durant les années 1980 à 1990 est apparue aux États-Unis une véritable épidémie d’abus sexuels. Des milliers de parents, bien souvent de paisibles retraités, étaient injustement accusés par leurs enfants majeurs de mauvais traitements et de sévices sexuels, abus qu’ils retrouvaient au cours ou à la suite de thérapies, dites de la mémoire retrouvée, basées sur la recherche de souvenirs de l’enfance. Certains parents se sont même retrouvés en prison pour de longues années. Les techniques utilisées étaient toujours les mêmes : l’hypnose, des exercices de relaxation, l’imagerie guidée, l’interprétation Lire plus …

0 comments

En Europe

  En Angleterre Tout comme les États-Unis, l’Angleterre a connu dès la fin des années quatre-vingt, et après la publication en Grande-Bretagne en 1990 du livre : The Courage to Heal, qui encourage les gens à croire que leurs problèmes psychologiques sont liés à des abus sexuels survenus durant leur enfance, une surabondance d’accusations de victimes d’abus sexuels. Ces accusations génèrent les mêmes effets : destruction des familles, emprise totale du thérapeute sur sa victime, destruction psychique, intellectuelle et financière des victimes. Devant cette recrudescence d’accusations et de plaintes de Lire plus …

0 comments

En France

Contrairement à ce que l’on pense, le phénomène des faux souvenirs n’est pas arrivé en France depuis la fin des années 1990. Ce problème des faux souvenirs était connu depuis près de 20 ans par les quelques spécialistes qui étudiaient les mouvements sectaires. Dans un article, paru en 2005, intitulé « Mes vrais souvenirs des faux souvenirs incestueux », le Père Trouslard disait : « …C’est la secte de Saint-Erme qui me fit découvrir, en 1982, le phénomène des faux souvenirs incestueux. « Chargé de constituer l’offre de preuve pour Lire plus …

0 comments