Parents innocents

Nous avons constaté depuis plusieurs années, une recrudescence de la violence   d’enfants majeurs et même plus que majeurs, souvent âgés de la quarantaine et même plus,  accusant  leurs parents de faits ignobles qui seraient survenus pendant leur enfance, souvenirs survenus au cours ou à la suite d’une thérapie, alors que  ces faits ne se sont jamais produits.

Et pour être plus plausibles, souvent,  ils entrainent leurs enfants,   parfois  petits, à accuser leurs grands-parents des mêmes faits supposés, afin que les parents se retrouvent devant la Justice.

Heureusement, après enquêtes, la Justice comprend que les accusations sont infondées et dans ce cas les parents accusés obtiennent :

  • Un classement sans suite
  • Une relaxe
  • Ou un non-lieu

Ces parents et  grands-parents qui se sont retrouvés dans ce cas nous ont confié leur témoignage.

Guy VAXELAIRE alerte sur les faux-souvenirs induits

Guy VAXELAIRE alerte sur les faux-souvenirs induits Source : www.cocktailfm.comPublié le 16 janvier 2019 Accusés de viols et agressions sexuelles par leurs deux filles, l’ancien maire de La Bresse, Guy Vaxelaire, et son épouse, ont bénéficié d’un non-lieu total en juin 2016, après six ans de procédures judiciaires. À l’origine de ce drame, des faux souvenirs induits par des thérapeutes. Une dérive qui peut frapper n’importe quelle famille, et contre laquelle Guy Vaxelaire souhaite alerter… à écouter ci-dessus Plus d’informations sur ces faux souvenirs induits sur fauxsouvenirs-afsi.org et psyfmfrance.fr

0 commentaire