La prise en compte du phénomène par les institutions

 
La présidente de l’AFSI a alerté les pouvoirs publics dès la création de l’association. Le phénomène est maintenant pris en compte dans le domaine de la justice, de la santé et par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). La législation évolue, mais il reste beaucoup à faire.

Prise en compte du phénomène par :
a) Le Sénat
b) L’Assemblée nationale
c) Les ministères de la Justice, de la Santé, de l’Intérieur
d) La Miviludes
e) Le Conseil national de l’Ordre des médecins
- La préfecture de police de Paris

 

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 17 septembre 2014

Contact avec l’Assemblée nationale

Quelques mois après la création de notre association, la présidente a écrit à plus de trois cents députés pour la présenter et expliquer la situation. Plusieurs Députés ont répondu. Nous avons été mis en (...)

dimanche 31 août 2014

Contact avec le Sénat

L’AFSI a adressé un courrier aux Sénateurs concernant la réglementation du titre de psychothérapeute.
A F S I Alerte Faux Souvenirs Induits Maison des Associations du 13e 11 rue Caillaux 75013 PARIS (...)