"Humanothérapeute", il manipulait la mémoire de ses patients

mercredi 11 avril 2012

Extrait de ladepeche.fr du 10.04.02 : "Humanothérapeute", il manipulait la mémoire de ses patients

Pour la première fois en France, la justice va se pencher sur la méthode des "faux souvenirs induits". Ce mardi 10 avril s’ouvre le procès de l’humanothérapeute Benoît Yang-Ting et de son épouse, tous deux poursuivis pour "abus de faiblesse". Ils sont accusés d’avoir extorqués des centaines de milliers d’euros à des patients en faisant naître chez eux de faux souvenirs refoulés.
Alors que des dizaines de procédures sont en cours aux États-Unis pour de telles escroqueries, Benoît Yang-Ting, âgé de 77 ans, sera le premier gourou du genre à comparaître devant la justice française. Il devra faire face à deux accusateurs.
Des sessions à 45 000 euros la semaine
[...]
Les patients avaient les mêmes souvenirs
La plaignante s’est aperçu de l’escroquerie en comparant ses souvenirs avec ceux d’autres patients : "On s’est même aperçu qu’on avait vécu la même chose, c’est-à-dire qu’on avait toutes été violées par notre père voire notre grand-père".
[...]
Le procès devrait durer deux jours. Selon Claude Delpech, responsable de l’association Alerte faux souvenirs induits, plus de 600 familles sont aujourd’hui touchées par de telles escroqueries.