"Plusieurs dizaines de milliers de Belges sont touchées par les dérives sectaires"

lundi 24 mars 2014

Extrait de levif.be du 24.03.2014 : "Plusieurs dizaines de milliers de Belges sont touchées par les dérives sectaires"

[...]
Depuis environ une dizaine d’années, on constate une augmentation du phénomène et une diversification du champ d’actions des mouvements sectaires. "On est passé des organisations dites apocalyptiques à d’autres secteurs d’activités comme le développement personnel, la formation professionnelle et le domaine de la santé. Dans ce dernier cas, on voit des gens abandonner des thérapies classiques pour se laisser vendre de la biologie totale des êtres vivants, de la transmission de la lumière ou du respirianisme", un mouvement selon lequel l’homme pourrait se nourrir exclusivement de lumière, poursuit André Frédéric, qui a également présidé le groupe de travail sur les sectes au Parlement fédéral.
Lors de son intervention au colloque, la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, a d’ailleurs estimé qu’il "fallait agir contre les ’dérapeutes’", ces personnes "mal intentionnées ou irresponsables qui profitent d’un vide juridique ou de la faiblesse de patients et qui peuvent causer un tort considérable à des personnes fragilisées." Alors que plusieurs émanations de sectes identifiées sont fort actives, notamment, dans le domaine de la psychiatrie et de la psychothérapie, Mme Onkelinx a annoncé le vote définitif, cette semaine, du cadre légal pour l’exercice de la psychothérapie. En France, pays en pointe dans la lutte contre les sectes, on estime que les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 25% de l’ensemble des signalements reçus.
[...]