Ces gourous qui utilisent la manipulation mentale

lundi 4 août 2008

Extrait de lefigaro.fr du 04.08.2008 : Ces gourous qui utilisent la manipulation mentale

[...]
Quelques pages de ce rapport sont également consacrées au « syndrome des faux souvenirs induits », phénomène reposant sur la manipulation mentale. Par la voie de la suggestion, des thérapeutes parviennent à faire émerger dans la mémoire de leurs patients le « souvenir » d’expériences douloureuses, liées le plus souvent à leurs parents. En résultent des accusations d’abus (attouchements, viols, mauvais traitements…) « totalement infondées », comme en témoigne Claude Delpech, présidente de l’association Alerte faux souvenirs induits, elle-même accusée à tort de maltraitance par sa fille de 36 ans. Si le temps de la prescription rend impossible nombre de poursuites judiciaires la plupart des patients ont 35-40 ans , quelques affaires se retrouvent devant les tribunaux. Ainsi, une quarantaine de dossiers seraient actuellement instruits en France.
Drames familiaux
Depuis huit ans, Annick et Christian sont ainsi coupés de leurs trois fils. Un jour, ceux-ci ont débarqué au domicile parental, accusant leur père d’être « un pédophile » et leur mère d’avoir été « complice » d’abus sur ses enfants. Tous mariés et pères de famille, « ils nous reprochaient de les avoir rendus malheureux », raconte Annick, qui ne se souvient d’« aucun signe avant-coureur ». « L’un de nous avait parlé de la méthode de programmation neurolinguistique qu’il suivait chez un thérapeute », se souvient-elle. Fin février, le président de l’Assemblée Bernard Accoyer avait réclamé que le décret sur l’encadrement du titre de psychothérapeute entre enfin en application. Le texte n’est toujours pas ficelé.
[...]