La polémique Accoyer-Miller : Combien de charlatans ?

vendredi 13 février 2004

Extrait de lepoint.fr du 13.02.2004 : La polémique Accoyer-Miller : Combien de charlatans ?

Bernard Accoyer, 58 ans, ORL, député UMP de Haute-Savoie, auteur d’un amendement déposé en Octobre 2003 pour réguler la profession de psy.
Le Point : M. Accoyer, les Psychothérapeutes sont-ils dangereux ?
Bernard Accoyer : Ce qui est dangereux, c’est le vide juridique. J’ai été alerté en 1999 par un psychologue clinicien qui s’inquiétait du fait que n’importe qui pouvait s’autoproclamer psychothérapeute ! Mon but en légiférant était d’apporter sécurité et information aux personnes souffrant de troubles psychiques. Cela a donné un angle d’attaque à M. Jacques-Alain Miller, qui a pu déclarer qu’au-delà de la volonté de légiférer se dissimulait celle d’encadrer la pensée et l’imagination. Ce que je constate personnellement , c’est que la suggestion, la manipulation ; l’utilisation des faux souvenirs favorisent l’emprise sur les personnes.
Le Point : Mais vous avez des statistiques ?
Bernard Accoyer : En absence de textes, les victimes ne peuvent pas porter plainte. Et comme ces « thérapeutes » se font payer en espèces, il n’y a pas de traces ! Mais, depuis 1999, je reçois énormément de courriers, des histoires effarantes qui impliquent souvent des psychothérapeutes autoproclamés.
[...]