Allongement du délai de prescription : Lettre de l’AFSI à monsieur Georges Fenech, Président du Groupe d’études sur les sectes

mardi 10 mars 2015

L’allongement du délai de prescription a été rejeté en décembre dernier par les membres de la Commission des Lois. Celle-ci a chargé Monsieur Fenech et Monsieur Tourret de revoir en détail tous les délais de prescription.

L’ AFSI souhaite que le délai de prescription pour les victimes de thérapeutes déviants ou les sortants de sectes soit allongé de 3 ans actuellement, à 5 ou 10 ans.
Quant à l’allongement à trente ans du délai de prescription, comme voté au Sénat, l’AFSI est contre car elle considère que les souvenirs tardifs retrouvés en thérapie sont toujours suggérés par un charlatan, les vraies victimes n’ont pas besoin d’une thérapie pour se souvenir d’avoir été abusées, tout comme ne pas en parler ne veut pas dire que la victime a oublié ce qui lui est arrivé.
L’ AFSI est pour une législation équilibrée qui soit favorable :
- aux vraies victimes d’abus sexuels,
- aux victimes de pseudo-thérapeutes qui leur ont fait croire qu’elles avaient été abusées dans leur enfance,
- à toutes les familles qui sont faussement accusées.

L’AFSI a pris l’initiative d’adresser le courrier ci-dessous à Monsieur Fenech

PDF - 183.8 ko
Allongement du délai de prescription