Témoignage d’une adhérente de l’AFSI

mercredi 25 février 2015

Lire le témoignage

Claude Delpech, présidente de l’association, a ajouté le commentaire suivant :

Le cas de Sophie B. n’est hélas pas unique puisque dans notre association Alerte Faux Souvenirs Induits (AFSI), plus de 700 familles et victimes sont venues vers nous depuis notre création. Si chaque famille a sa propre histoire, tous les thérapeutes-charlatans pratiquent de la même façon : ils usent de leur pouvoir de suggestion pour induire, via diverses techniques de manipulation mentale, des traumatismes inexistants dans l’esprit de leurs patients, entraînant chez eux une destruction psychologique grave ainsi qu’une dépendance aliénante envers leur thérapeute.
Pour le cas de Sophie B. il s’agissait du premier procès jugé en France.
D’autres victimes ont déposé plainte contre leur thérapeute-charlatan, les plaintes sont encore à l’instruction.
Ce n’est pas parce que l’on a fait de grandes études que l’on ne peut pas se faire manipuler et ce n’est pas parce que l’on est médecin, que l’on n’attrape pas la grippe…